Les Personnes

L’association a été fondée pendant une belle et chaude soirée d’été le 19 août 2016 à Bern.

Le comité associatif à charge honorifique veut rester le plus petit possible pour permettre de prendre des décisions rapidement et en souplesse. Nous essayons déjà de respecter toutes les idées et opinions dans ce petit groupe

 

Susanne Peter est infirmière spécialisée et s’est consacrée beaucoup à l’accompagnement des personnes en fin de vie. Actuellement, elle travaille pour le développement d’organisations dans la santé et s’intéresse à de nouvelles formes d’entreprises et d’organisation dans ce secteur. Cela lui tenait à coeur de travailler dans un endroit où les enfants en fin de vie et leurs familles puissent finir leurs vies bien entourés.

 

 

Sarah Clausen est thérapeute pour enfants et ostéopathe. Quand elle a travaillé pour la clinique pour enfants de Bern, elle s’occupait des enfants en fin de vie , ainsi que de leurs proches. Son désir est de leur donner un lieu où ils peuvent encore rire, jouir des couleurs et de la vie. Actuellement, elle travaille à Dottikon (Kiné/Ostéopathe et sage-femme) et suit une formation d’ostéopathe pour enfants.

 

 

Stephanie Escher travaille comme directrice de la culture et de la gestion à la CFF. Elle s’engage à l’hospice d’enfants de Bern car elle souhaite soulager et accompagner les enfants et leur famille dans une situation très contraignante. Les parents doivent pouvoir donner toute leur énergie à leurs enfants et être déchargés des problèmes bureaucratiques.

 

 

Ingrid Hofer est analyste dans la médecine biologique

 

 

 

 

 

Ueli Hofer travaille dans la métallurgie. Leur fille est décédée à la suite d’une tumeur à l’âge de 15 ans. Tous deux voudraient soutenir des familles concernées.

 

 

 

 

Patrick Schafer est théologien et a déjà accompagné des personnes en fin de vie. Actuellement, il travaille comme père spirituel dans la Care Team à la l’hôpital Insel à Bern. Comme père spirituel, il accompagne des personnes qui se trouvent souvent dans des situations délicates. Bien que la situation semble être sans espoir, l’hospice aide les personnes a retrouvé des forces et du courage. Un endroit où les familles se sentent à la maison.

 

Simone Keller est infirmière de soins intensif en pédiatrie et travaille depuis de nombreuses années aux soins intensifs. Elle est accompagnatrice en cas de deuil et a passé, l’année dernière, l’examen MAS en soin palliatif.Pour elle c’est très important, en parallèle à sa profession, de s’occuper d’enfants en soins palliatifs et de soutenir les familles selon leurs besoins. Son expérience apporte beaucoup et permet aux familles de prendre du recul.

Pour notre projet, nous comptons beaucoup sur le bénévolat.

 

Notre conseil d’administration est accompagné de 3 spécialistes.

Chantal Beyeler est diplômée en gestion d’entreprise et en psychologie économique. Elle soutient l’association Allani dans la gestion. Elle souhaite que l’idée d’hospice pour enfants soit réalisée pour que les familles trouvent un soutien dans ses situations très contraignantes. Elle est convaincue de l’apport positif d’un hospice, surtout pour les familles et la société dans son ensemble.

 

 

Annette Berger travaille depuis 20 ans à son compte dans l’accompagnement de décès et de deuil, dans la thérapie des traumatismes, Coaching, Shiatsu. C’est très important pour elle, d’accompagner des personnes et de les aider à faire le deuil. L’hospice permet à toute la famille de profiter de la vie pleinement jusqu’à la fin.

 

 

Nelly Simmen est infirmière spécialisée et travaille depuis 20 ans dans les soins palliatifs. Ces dernières années, elle dirigeait l’entreprise Diaconis Palliative Care et avait un mandat pour la direction de l’association palliative de Bern.

Au début de l’année, elle s’est mise à son compte et a eu différents contrats sur la recherche et le développement des soins palliatifs. (conseils, direction de projets, enseignement).

Elle s’engage à titre honorifique aux palliatif ch et récemment dans notre association.